Espèces

Que jouer sur Ex-Nemesis ?

La joyeuse faune d'Anadéia

Lisez bien attentivement tous les détails sur les différentes espèces du forum. Vous y trouverez normalement les informations essentielles pour jouer sur Ex-Nemesis, mais en cas de doute, n'hésitez pas à consulter la F.A.Q. ou visiter la partie questions & suggestions.

Aphaius

Les Aphaius sont identiques aux êtres humains, à la différence près qu’un Aphaius a la capacité de se transformer et prendre forme animale. Cette capacité n'en fait pas le moins du monde des humains à part : les Aphaius sont totalement acceptés et intégrés à la société. Ils accèdent aux mêmes droits de l'Homme que les humains "normaux", étant simplement hybrides au même titre que certains ont les cheveux noirs ou les yeux verts.

La transformation

C'est lors de l'adolescence, quand les hormones les travaillent que survient la première transformation. Les Aphaius ne contrôlent leur transformation qu'au bout de plusieurs années d'entraînement, parfois moins pour les plus doués d’entre eux, ou les plus déterminés. Pendant cette période de puberté, les émotions fortes, le stress et les agressions extérieures peuvent pousser à une transformation soudaine et incontrôlable. La plupart des Aphaius finissent par se contrôler totalement mais certains continuent encore à se transformer sous le coup de la peur, de la colère, de la surprise... Quand ils prennent forme animale, les Aphaius perdent leurs vêtements; les gros animaux les déchirent et les petits se mettent à nager dedans. Il est conseillé aux Aphaius, malgré ces aléas vestimentaires, de ne pas se promener nus dans la rue, cela pourrait nuire à l'ordre public.

Une forme animale, mais laquelle ?

Un Aphaius a une, et une seule forme animale qui lui est propre, tout comme l’est une couleur d’yeux ou de cheveux. Il ne découvre cette forme qu’après sa première transformation – d’ailleurs, un Aphaius ne se découvre Aphaius qu’après cette première transformation, étant identique aux humains le reste du temps. Les hybrides peuvent être de n’importe quelle espèce animale, qu’il soit un chat, un lapin, une girafe ou un saumon, mais il ne s'agit que de mammifères, d'oiseaux, de reptiles ou de poissons. Pour certains, comme les petits et moyens mammifères, la transformation n’est pas un gros souci, mais pour d’autres, comme les poissons et les mammifères marins, c’est une toute autre histoire… Certains Aphaius risquent bien de mourir, s’ils se transforment accidentellement et se retrouvent sans eau ! Il n’est pas rare pour les espèces aquatiques de se promener avec une carte indiquant leur milieu marin idéal – eau tempérée, salée ou tropicale – et des bacs d'eau de secours sont généralement disséminés dans les lieux publics.

Il existe une hiérarchie des espèces selon le niveau de rareté. Les Aphaius que l'on retrouve le plus sont les mammifères terrestres de petits et moyens gabarits, suivis des mammifères terrestres de gros gabarits et des mammifères marins de petits et moyens gabarits. Les mammifères marins de gros gabarits sont bien plus rares, de même que les reptiles. Enfin, en dernier l'on trouve les poissons et les hybrides, extrêmement rares, car plus enclins aux morts accidentelles ou bien naturellement moins courants.

Les petits, les gros. Les gros, les petits.

S'il existe parmi les Aphaius aussi bien de petits comme des gros animaux, on a remarqué que les spécimens les plus imposants (comme les girafes, les baleines, les orques, les éléphants, etc.) souffraient d'une forme de nanisme, comparés à leurs confrères animaux. Aussi, les Aphaius les plus gigantesques semblent très petits face aux véritables animaux dont ils prennent la forme. Amusant, non ? Rassurant, surtout. Une transformation spontanée peut toujours survenir. Imaginez un peu les dégâts si un Aphaius se changeait en une baleine bleue de trente mètres de long !

Une histoire de contrôle

Si les Aphaius peuvent se transformer comme bon leur semble, leurs émotions sont fortement liées à leur état physique. Les émotions les plus fortes, comme la peur ou la colère, mais aussi l’angoisse, l’embarras ou l’excitation, peuvent causer des transformations involontaires si les hybrides perdent le contrôle. Bien souvent, une transformation accidentelle totale est rare, mais il arrive qu’une transformation partielle survienne et qu’un bras, une jambe, se couvre de poils ou d’écailles, que des doigts se transforment en griffes, qu’une queue apparaisse, ect. Parfois, cette transformation est aussi momentanée qu’un éternuement, et d’autres fois, les hybrides ont besoin d’un petit temps pour se remettre de leurs émotions et retrouver totalement forme humaine. Tout dépend du contrôle de chacun, qui diffère selon les individus. Certains Aphaius se transformeront au moindre petit désagrément, d’autres pourront garder forme humaine quoi qu’il arrive.

Les limites

Presque semblables à leurs confrères animaux, les hybrides montrent toutefois quelques limites dans leur métamorphose. Par exemple, les espèces venimeuses sont bien plus inoffensives, avec simplement de très rares cas de morts suite à une morsure. Dans la plupart des cas, le venin cause des nausées, des vertiges, des crampes ou des migraines pour une durée de quelques jours seulement. De même, la force des hybrides n'égale souvent pas celle des véritables animaux. La mâchoire d'un Aphaius crocodile sera donc très puissante mais n'égalera pas la pression de deux tonnes d'un pur croco ! Malgré ces limites, les hybrides prédateurs restent redoutables, c'est pourquoi une section spéciale est présente dans la milice pour faire face à de potentiels dangereux Aphaius.

Et pour la descendance ?

Les Aphaius sont fertiles comme les humains. Ils peuvent se reproduire entre eux, mais aussi avec les humains. Deux Aphaius n’engendreront pas forcément un Aphaius, le gène hybride pouvant sauter une ou plusieurs générations. En fait, les hybrides s'étant totalement mêlés aux humains au fil des générations, il s’agit bien souvent d’un hasard : des humains peuvent engendrer un Aphaius, des Aphaius peuvent engendrer un humain… Il s’agit d’une véritable loterie, et le comble est qu’on ne sera sûr de la nature de l’enfant que lors de la puberté, lorsqu’il se transformera ou non pour la première fois.

Phobos

Sont appelés « Phobos » les Aphaius souffrant d’une petite particularité. En effet, ils présentent tous un défaut notoire les différenciant des êtres humains et des autres hybrides. Les raisons en sont variées : des oreilles d'animaux qui restent présentes sous leur forme humaine, une couleur d'yeux étrange, des plumes dans les cheveux, des canines trop pointues... Il s'agit, bien souvent, d'une particularité physique difficile à dissimuler, parfois gênante, dérangeante. Cependant, cette particularité est parfois invisible et peut se traduire par une incapacité à se transformer totalement en animal ou une douleur particulière lors de la transformation.

Les Phobos en société

On pourrait qualifier leur petite particularité de ‘handicap’, les Phobos sont donc relativement bien acceptés dans la société. De plus, ce "défaut" qui leur est propre ne les lèse que très exceptionnellement dans leur vie personnelle, leur particularité ne les handicapant que rarement au niveau moteur et / ou mental. Bien entendu, leur apparence peut parfois causer souci à quelques individus mais la loi veut qu’aucune personne, hybride comme humain, ne soit victime de discrimination. Certains Phobos profitent d’ailleurs de leur apparence plus ou moins singulière pour se mettre en valeur et se distinguer. Une allure surprenante et unique leur permet de se détacher du lot, et certains ont beaucoup de succès grâce à cela. Il arrive que certains Phobos se vantent d’une soi-disant supériorité par rapport aux Aphaius, mais ils sont rares.

La transformation

Du fait de leur ‘défaillance technique’, il arrive que certains Phobos aient du mal à se transformer. La transformation peut être douloureuse et/ou incomplète, voire intervenir à des moments aléatoires, sans prévenir. Cette défaillance se présente sous un aspect différent selon le spécimen. Certains Phobos ne souffriront d’ailleurs d’aucun problème de transformation, en dehors de leur apparence singulière. D’autres se transformeront sans arrêt sans même le vouloir, et d’autres encore seront incapables de changer de forme comme bon leur semble.

Quand l'animalité nous habite

Les Phobos semblent se détacher moins facilement de leur animalité que les Aphaius, dans le sens où leur apparence trahit souvent leur véritable nature. Seulement, cela ne s'arrête pas à l'apparence. Certains Phobos conservent les capacités inhérentes à leur animal, comme un flair particulièrement aiguisé ou une ouïe très fine. C'est à double-tranchant, car les Phobos peuvent autant en souffrir qu'en jouer à leur avantage...

Humains

Inutile de tergiverser à ce sujet. Les humains sont ce qu’ils sont, des êtres humains totalement normaux, ayant évolué tout au long de l’Histoire pour devenir ce qu’ils sont aujourd’hui. Bien entendu, leur population est diverse et variée – grands, petits, gros, noirs, blancs, femmes, hommes, ect – constituant ainsi la richesse de l’humanité.