Groupes

Population d'Ex-Nemesis

Les groupes à incarner

Voici les différents groupes du forum. Ils sont à différencier des espèces. Un membre d'un groupe peut être de n'importe quelle espèce.

Proioxis

Proioxis est la milice de la ville d'Anadéia, mise en place en 1820 et restructurée il y a quelques dizaines d'années pour réduire le taux de criminalité d’une mégalopole en pleine expansion. Leurs rangs comptent de nombreux agents, hybrides comme humains. Ils comprennent une faction spéciale, entraînée spécifiquement pour faire face aux hybrides dangereux. Le but de Proioxis est de lutter contre les gangs, de plus en plus présents dans les rues de la ville, notamment depuis l’incident des révélations de Xarunta. La milice tente tant bien que mal de faire régner l’ordre dans Anadéia dans l’espoir de rétablir l’unité et la paix qu’il y avait pu y avoir autrefois.

Proioxis assure des missions diverses qui font sa spécificité :
▬ Des missions judiciaires, comme la constatation d’infractions, la recherche et interpellations des auteurs de délits, les enquêtes judiciaires…
▬ Des missions administratives, comme assurer la sécurité publique, maintenir l’ordre, donner assistance et secours aux citoyens…
▬ Et enfin, des missions militaires, avec une faction militaire spécialement entraînée, dont des membres formés pour faire face aux Aphaius.

Pour intégrer Proioxis, il est nécessaire de passer une batterie de tests psychologiques, des examens écrits et de suivre une formation de plusieurs mois. Les miliciens agissant sur le terrain doivent en plus de tout cela passer un test physique obligatoire. La milice ouvre également ses portes aux anciens délinquants, qui eux bénéficient d’une surveillance accrue pour s’assurer de leur bon comportement.

L’uniforme de service se compose d'une veste noire avec des sérigraphies « PROIOXIS », d’un pull à col rond bleu sombre et d’un pantalon noir. Les chaussures sont des rangers souples. Cette tenue se porte avec une casquette qui comporte une insigne ronde brodée représentant un aigle aux ailes déployées et bordée de laurier, en or ou argent selon la sudivision d'arme. La tenue est aussi équipée d’une ceinture en cuir et d'un étui spécifique pour l’arme de service, le Sig-Sauer Pro 2022.


Citoyens

Sont considérés citoyens les habitants d'Anadéia n’appartenant pas aux forces de police. Ils sont, comme tous citoyens de toutes villes, tous différents. Plus ou moins honnêtes, plus ou moins riches, plus ou moins puissants… La ville d'Anadéia compte plusieurs grosses fortunes, mais également des quartiers extrêmement pauvres. Anadéia est constituée d’une population assez cosmopolite, comptant plusieurs nationalités parmi ses habitants.

Les métiers des citoyens d'Anadéia sont très variés : hommes politiques, vendeurs, chercheurs, scientifiques, libraires, professeurs, techniciens de surface… On y trouve de tout, du plus petit métier au plus pointu.

Beaucoup de citoyens ont bien remarqué que le climat se dégradait dernièrement, et certains ont même adopté des positions plutôt radicales sur le débat. On a vu des conflits racistes éclater dans quelques lieux de la ville. Généralement, Proioxis est là pour calmer les foules, mais certains citoyens clament à la liberté d’expression pour faire entendre leur voix. Quoiqu’il en soit, le scandale Xarunta n’a pas fini de faire parler de lui…


Pègre

Ils s’organisent parfois dans l’ombre, d’autres fois à la vue de tous… Des malfaiteurs faisant régner la loi dans la rue, et d’autres s’élevant secrètement dans les hautes sphères de la ville pour prendre le pouvoir. Anadéia a vu son taux de criminalité monter en flèche, ces dernières années, sans vraiment pouvoir l’expliquer. La ville est spacieuse et développée, une place de choix pour les bandits sans vergogne.

Quelques gangs de rue sévissent dans les quartiers les plus sombres de la ville. Entre vols à la tire et dégradations du matériel public, les plus violents commettent des crimes d’une gravité plus importante, comme des agressions, et Anadéia recense même quelques cas de meurtres. Les noms des gangs les plus étendus sont connus de la population d'Anadéia et ils sont même pour certains craints. Certains membres de gang portent un signe distinctif, mais d’autres, au contraire, se dissimulent parmi la population, agissant sous un tout autre visage pour cacher aux yeux du monde leur véritable nature.

Le gang Deus Arès est le gang le plus connu de tout Anadéia. Il a tout d’abord sévi dans les quartiers pauvres avant de gagner en puissance et s’étendre bien plus au cœur de la ville. Le gang Deus Arès a trempé dans pas mal d’histoires de corruptions et bien des membres ont été arrêtés par Proioxis. Cependant, Deus Arès compte à présent tellement de fidèles que Proioxis a bien du mal à contenir ses méfaits. Des bruits courent d’ailleurs selon lesquels des membres du gouvernement seraient corrompus par les chefs de la pègre. Les dirigeants de ce gang gèrent bien certains mystères, c’est d’ailleurs comme ça qu’ils ont pu s’étendre à ce point. D’après ce qu’on entend, rejoindre le gang ne serait pas bien compliqué, mais le quitter est une tout autre affaire…

Le signe distinctif des Deus Arès est un bandeau rouge attaché au bras ou porté n’importe où sur la tenue. Leur insigne est une tête de chien à l’expression agressive surmontée de l’écriture μαλερός, ‘brutal’.

La pègre compte également dans ses rangs la mafia locale. Leur fonctionnement, leurs codes et leurs principes sont différents des gangs et la mafia n'aime généralement pas être comparée à cette partie de la pègre. S'il y a un nom bien connu dans cette grande famille qu'est la mafia, c'est celui de Persico, la famille la plus influente et la plus ancienne de la cité du scandale. Connus de Proioxis, les mafieux tentent de s'imposer aussi bien auprès de la population banale que des gangs de la ville.


Deimos – Solitaires

La cité compte aussi des solitaires, des marginaux qui préfèrent agir de leur côté, sans se lier à un groupe. On les appelle « Déimos », des esprits de la peur qui hantent les ruelles sinueuses d'Anadéia, des gens qu’il vaut mieux craindre car ils sont la terreur et le danger. Certains se laissent convaincre par quelques pots-de-vin pour servir d’informateurs à Proioxis, d’autres suivent les ordres de riches puissants en échange d’un bon salaire… D’autres encore, eux, vivent à leur manière, étant leur propre patron pour n’avoir à suivre les ordres de personne.

Ces gens-là n’ont, pour la plupart, aucune attache. Pas de famille ou pas d’amis, ils ont quitté leur ville d’origine, ou bien ils ont toujours été là… Ils font parfois affaire avec des gangs, ou bien des citoyens peu scrupuleux. Quoi qu’il en soit, ils se débrouillent toujours pour trouver de quoi vivre – jamais de manière légale, cependant, sinon ils ne seraient pas des marginaux. Leur vie n'est pas facile, ils ne peuvent pas compter sur la société pour les soutenir. Dur de trouver un logement sans salaire légal, dur parfois de se nourrir sans travail honnête, dur de survivre en marge de la société...

Beaucoup peuplent les quartiers ouest, qui comptent un nombre important de squats. Certaines personnes racontent que les chats errants qu’on y trouve sont en réalité des Aphaius qui profitent de leur capacité pour chiper un peu de nourriture çà et là.