Morgane Dumont, Citoyen

Welcome here ! - Les dossiers validés de nos chers joueurs, à lire et à relire à votre bon plaisir.
Morgane Dumont is offline
Citoyen // 25 messages
Mer 26 Sep 2018 23:10

Morgane Dumont

  • Mor
  • 25 ans
  • 29 février 1993
  • Française
  • Conservatrice de cimetière
  • Aphaius (Canard colvert)
  • Bisexuelle
  • Momo Yaoyorozu - ziiha99 - My Hero Academia

Anecdotes

Elle parle souvent seule, à ses objets ou aux choses qui l'ennuient. Chaque occasion est bonne pour verbaliser ses pensées. Résolument écologique depuis quelques mois, elle râle de bon coeur quand elle voit du gâchis, quand elle doit utiliser la voiture ou qu'elle doit allumer la lumière. Elle n'aime vraiment pas la lumière artificielle et aurait sincèrement préféré vivre au rythme du soleil. Malheureusement le rythme de l'astre est un peu trop irrégulier pour ses horaires de travail. Ceci dit, elle est incapable de se passer de son téléphone. Ce n'est pas forcément une extension d'elle-même, mais tout de même, elle ne le quitte pas. Le coeur sur la main, Morgane est toujours prête à donner un peu de ce qu'elle a aux sdf qu'elle croise, allant jusqu'à avoir une petite pochette spéciale où elle range ses pièces. Elle soutient également de nombreuses organisations - ce n'est jamais un gros don mais cela lui tient au coeur. Si elle n'a aucun mal à contrôler sa transformation, il arrive souvent à de petites plumes irisées de se glisser dans sa chevelure de jais en cas de grande émotion. Elle ne fait aucun effort pour changer cela ceci dit, elle aime beaucoup avoir des plumes dans les cheveux. Légérement enfantine dans ses réactions, la voir tirer la langue à quelqu'un qui l'a irrité n'est pas plus rare que la voir hausser un sourcil. Oui, elle le fait beaucoup. Elle a une capacité mémorielle proche du zéro absolu, oubliant parfois instantanément ce qu'on était en train de lui dire. C'est assez handicapant et elle a apprit à se faire des mémos pour tout et n'impote quoi, son bloc et un stylo toujours à portée de main et si elle n'a pas de feuilles, eh bien elle écrira sur sa peau. Les élastiques s'emmêlant dans ses cheveux aux mèches légèrement rebelles, Morgane a depuis longtemps adopté la technique des stylos, pics et autres épingles pour les maintenir en place. Dès qu'elle a eut l'autorisation de la mairie, Morgane a façonné le cimetière à son envie et a privilégié la nature au minéral. C'est une ambiance tellement plus appropriée aux cimetières que les gravillons inélégants et sans âme, à son humble avis. Elle aime l'élégance. Bien que de revenu modeste, Mor n'est pas dépourvue et elle est exigeante en ce qui concerne les vêtements. Sans être superficielle ni dépensière, elle met un certain budget dans les habits qui lui sont toujours parfaitement adaptés. Même si, on peut l'avouer, elle possède quelques coups de coeurs qui sont plus confortables qu'élégants. Au moindre petit signe d'ennui, Morgane griffonne des petits dessins dans les coins de ses feuilles. Papiers administratifs, feuille vierge... qu'importe. Elle ne supporte pas de ne rien faire. Ca lui a valut quelques ennuis durant sa scolarité. De la même manière, il y a toujours une partie de son corps qui bouge. Sa jambre, son pied, ses doigts qui pianote sur la table... elle est incapable de rester immobile plus de trois secondes et demi. Elle est adroite vraiment... par contre elle n'est pas très attentive. Le nombre de fois où une partie de son corps est entrée en violent contact avec une partie du décor est incalculable. A l'arrivée des beaux jours, les chaussures de Morgane disparaissent. Littéralement, elle marche pieds nus chez elle et dès qu'elle peut. Il lui est déjà arrivée de se balader le soir sans chaussure, pour le simple plaisir de savourer la liberté de ses pieds. Ce n'est certes pas très conventionnel mais Mor ne s'en préoccupe pas vraiment. A la fin de sa journée de travail, elle reste souvent une heure supplémentaire au cimetière, pieds nus, pour le plaisir de contempler son oeuvre.

Caractère

Morgane est diplomate. Travaillant dans le cimetière de la ville, elle a déjà eu affaire à des héritiers mécontents se manifestant durant les enterrements. Généralement sur le côté durant la cérémonie, la jeune femme est prompte a intervenir pour éviter les esclandres. Avec fermeté et politesse. Une seule fois elle est allée jusqu'à le mener à la grille, quand la situation est devenue incontrôlable. Parce que Morgane est têtue également. Une fois l'idée en tête, peu peuvent se vanter de pouvoir la faire changer d'avis. Elle en deviendrait presque bornée à certains égards, surtout lorsqu'elle a tord. Elle n'est pas stupide cependant, elle sait se rétracté. A contrecoeur et en râlant, peut-être, mais elle le fait. S'excuser peut ainsi devenir un véritable tour de force pour notre demoiselle.

Morgane est rêveuse, tête en l'air. Notre demoiselle marche en regardant le sol, perdue dans des rêves venus de ses lectures, visionnages et autres sources d'imaginaire. Au moindre silence, moindre moment de solitude, elle se perd dans ses rêves et devient imperméable au monde réel. Ca peut être handicapant, ses interlocuteurs doivent répété une fois qu'elle est revenu parmi eux, mais elle ne s'en préoccupe pas. Elle est ainsi, elle aime être ainsi, ça lui suffit. Morgane est appliquée cependant. Si durant son adolescence, elle avait du mal à se concentrer, en vieillissant elle a appris à faire la part des choses. Au boulot, on bosse. Qu'elle soit majoritairement en extérieur aide aussi.

Morgane est chaleureuse. S'occuper d'un cimetière veut dire accueillir un certain nombre de personnes éplorées, notre demoiselle n'était peut-être pas très souriante en commençant à travailler mais ça n'a pas duré longtemps. Elle aime le contact et elle a apprit à accueillir chaleureusement les autres, au travail ou dans sa vie privée. Morgane est désabusée cependant. Elle a effleuré les ténèbres et s'en est sortie difficilement, elle a appris les côtés noirs de l'humanité. Elle n'est pas en colère, elle ne méprise pas non plus. Simplement, elle n'est pas étonnée par le scandale, ni par les réactions, ni par la polémique. C'est ainsi que les humains sont après tout.

Morgane est sensible aux opinions des autres. Qu'elle soit têtue ne l'empêche pas d'écouter et, si elle ne prendra pas part à un débat de bon coeur, écouter les arguments des uns et des autres est enrichissant. On ne fait pas le monde seul après tout. Morgane est méfiante cependant. Trop influençable durant son adolescence, elle a payé le prix cher et se méfie à présent de tout un chacun. Si auparavant c'était un mécanisme conscient, à présent elle cherche le sous-entendu automatiquement. Cela peut l'amener à dénicher des complots là où il n'y en a pas et ça a déjà été la cause de rupture d'amitié. Consciente, Morgane tente de s'améliorer mais, vraiment, c'est compliqué.

Morgane s'en fout. Vraiment. Elle ne prend pas la mouche, elle ne se vexe pas. Elle aime faire ce qu'elle veut et les critiques ne l'atteignent pas. Sa dignité est partie en fumée depuis bien longtemps déjà avec sa fierté et elle s'en est forgée une autre en prenant soin de la rendre imperméable aux regards extérieurs. Elle est déjà passée par ce qu'elle considère son enfer personnel, elle ne veut pas s'en construire un autre en faisant semblant d'être ce qu'elle n'est pas. Morgane est une survivante. La drogue a cependant laissé une trace sur son esprit et l'a laissé addictive aux sensations fortes. Elle tente de rester loin de toute substance dangereuse et se rabat en contre-partie sur le sport. Espérant toujours qu'elle arrivera à trouver quelque chose qui compensera suffisament le manque pour que ça cesse de lui torturer l'esprit.

Morgane est sensible. La demoiselle a tendance à encaisser les coups et les oublier, pourtant certains restent gravés dans sa mémoire. Ca peut être une phrase anodine comme une pique placée volontairement, par des amis ou non. Elle-même ne comprend pas vraiment comment elle fonctionne, elle sait juste qu'elle a tendance à se laisser toucher par trop de choses. Et quand elle laisse tout sortir, ce n'est pas bien beau. Morgane n'a pas beaucoup de self-control. Si elle est bien plus stable que durant sa "période sombre" comme elle l'appelle, il y a toujours des choses qui la feront réagir un trop intensément. Les plumes irisées surgissent dans ces cas-là, et le ton monte. Si elle se retrouve coincée, ça peut devenir des pleurs. Elle pleure un peu trop facilement à son goût mais son contrôle lacrymal est restreint, pour sa plus grande frustration. Elle a tendance à se dire que c'est à cause de son côté canne. Elle a beau ne pas vraiment comprendre la logique, les cannes font mine d'être blessées avec maintes démonstrations pour éloigner les prédateurs. Donc le coup des pleurs doit venir de son côté petit animal de proie, peu importe combien elle trouve ça frustrant.

Physique

Morgane est grande, Morgane est jolie, Morgane est élégante. Elle a une peau pâle qui ne bronze que très peu et rougit vite, un cauchemar en été, surtout qu'elle passe son temps à l'extérieur. Des muscles discrets mais bien présents à force de travail physique et de sport extrême. Un joli sourire habille généralement ses lèvres roses, à moins que ce ne soit une moue. Morgane est expressive, elle ne voit pas l'intérêt de cacher ses émotions, elle n'a pas grand chose à cacher de toute façon. Elle aime rire aussi, même si elle a un rire beaucoup trop bruyant qui s'entend à des kilomètres ou qu'elle est un peu trop bon public, son rire résonne parfois sans trop de raisons.

Morgane a de longs cheveux rebelles. Morgane a une longue chevelure de la couleur du jais, un noir mat qui fait d'autant plus ressortir les quelques plumes irisées au marron brunâtre qui s'immiscent lors d'émotions violentes. Morgane a une chevelure qu'elle relève souvent parce que un peu encombrante. Voilà alors que tout le potentiel rebelle de ses mèches noirs se révèle. Ils explosent en un désordre pleins d'épis à peine relevé, un véritable désastre qu'elle n'arrive pas à vaincre. Malgré tout, elle est assez fière de ses cheveux qui sont certainement la partie préférée de son corps. Elle adore les massages de tête, si jamais vous voulez quelque chose d'elle, c'est le meilleur moyen.

Morgane a un joli regard, Morgane peut effrayer. Ses prunelles d'un noir charbon sont jolies et elles peuvent être étonnament réconfortantes lorsque son expression est douce. Lorsqu'elle est en colère cependant, le noir engloutit tout. Son regard gagne une inflexibilité rare, intimidante. La noirceur totale de son regard dans l'écrin de pêche qu'est son visage est d'une profondeur étonnante que l'on n'imagine généralement pas chez une jeune femme de son âge. Cependant, la plupart du temps ses prunelles sont pétillantes de vie ou sereines. Depuis son emménagement à Anadéia, Morgane a l'impression qu'un vent favorable souffle sur sa vie, agréable changement que même le scandale n'a pas pu effacer - à peine abîmer.

Morgane est une canne. Des plumes irisées du banal marron brunâtre des cannes colvert, mises en valeur par leur différentes nuances de couleurs de plumes. Un bec plat, à la brune couleur, des yeux noirs, bordés de plumes sombres tel un trait d'eye-liner ; un détail qui a toujours amusé sa mère. Ailes déployées, ses plumes révèlent un trait de bleu iridescent bordé de traits blancs, tel un miroir d'eau et d'écume. Caractéristique de l'espèce qu'elle apprécie beaucoup, rappelant qu'une apparence terne ne veut pas tout dire. Morgane a mit du temps mais elle a finit par aimer sa forme animale. Elle a toujours eu des facilitées avec cette forme. Ses transformations étaient étranges, la désorientaient, mais paraissaient naturelles. La douleur était passé au bout d'une dizaine de semaines, le contrôle avait fluctué avec les émotions. Tout était normal ; jusque sa descente aux enfers. Avec la drogue, elle perdit tout contrôle sur sa forme animale, elle était complètement déréglée. Si, à présent, elle a réussit à reprendre en main ses transformations, c'est au terme d'un intense travail sur elle-même dont elle n'est pas peu fière. Ce que Morgane apprécie le plus dans cette forme cependant, c'est le vol. Voler lui donne une sensation de liberté extraordinaire, digne des plus extrêmes des sports qu'elle a expérimenté. Apprendre et réapprendre à voler fut compliqué mais ce n'est pas grave, Morgane aime trop voler pour se décourager. Aujourd'hui, elle n'a d'ailleurs plus aucun soucis pour voler. En revanche, elle n'est pas ravie des pattes palmées. C'est absolument horrible pour se déplacer quand elle se tranforme loin d'une étendue d'eau. Morgane ne compte plus le nombre de fois où elle s'est ramassée le bec par terre. Oui, ça lui arrive toujours.

Histoire

Morgane était une enfant heureuse. Une famille simple dans la région parisienne, des amis à l'école, des amis aux activités extra-scolaires, un sourire rayonnant et une énergie infatigable comme tous les enfants. Elle était populaire Morgane, toujours en tête de classe, toujours volontaire, toujours amicale. Une famille aimante dont elle était la seule enfant, des parents mariés et jamais divorcés, des grands-parents adorables qui l'adoraient, une tante et un oncle avec deux cousins qu'elle voyait de temps en temps aux fêtes de famille. Non, vraiment, Morgane était une enfant heureuse sans trop d'histoire. 

Son adolescence est arrivée avec les découvertes et ennuis habituels. Elle découvrit le sexe opposé et les joies d'être une femme. Elle découvrit les premiers amours et eut ses premiers doutes quand à sa sexualité. A douze ans, elle se découvrit Aphaius. Un canard colvert. Au début, elle plissa le nez, un peu dégoûté de cette forme si peu attrayante. Puis à force de transformations - volontaires, parfois, et le plus souvent par surprise - elle s'y accomoda. Au fil du temps, Morgane en apprit plus sur ce canard. Un oiseau banal, commun, mais assez extraordinaire. L'oiseau qui s'est le mieux adapté à l'homme, un oiseau qui pouvait s'envoler presque à la verticale, une capacité plutôt impressionnante de l'humble avis de Morgane. A quinze ans, elle eut sa première soirée et son premier essai de l'alcool. Ca le convainquit pas vraiment mais accepta d'autres verres, pour faire comme les autres. Un peu trop influençable comme jeune demoiselle. 

Ce fut cependant au lycée qu'elle fit sa plus grosse bêtise. Dix-huit ans, le bac de passé avec brio même sans avoir encore les résultats, et une fête à Paris pour l'occasion. C'était l'occasion pour les adolescents d'essayer de nouvelles choses, vantées par les autres adolescents ou par les personnes peu recommendables qui avaient réussit à s'infiltrer dans la soirée. Sans trop savoir comment, il arriva que Morgane essaya la drogue. Cela lui plut plus que l'alcool. La sensation lui resta tout le temps qu'elle n'y toucha plus ; elle voulait réessayer. Prise en Science Po, Morgane avait un avenir brillant, elle était appréciée des profs et des élèves, intelligente, <i>parfaite</i> aurait dit certains. Mais fac veut également dire soirées à tout va. Morgane réessaya la drogue, encore et encore, et la déchéance commença. Elle mentait à ses parents, mentait à ses amis, dépensait trop en drogue, séchait en cours et n'en finissait pas de faire des conneries. Elle devenait l'ombre d'elle-même, perdait toute dignité. Accro à la drogue, véritable junkie. Ce fut sa cousine qui mit fin à son cercle vicieux en le découvrant par une visite surprise un dimanche matin et le rapportant à immédiatement à ses parents. Ceux-ci firent passer l'information aux parents de Morgane qui ne digérèrent pas la nouvelle. Le père s'emporta, la mère pleura. Ce fut finalement la tante - avocate criminelle, habituée des situations de crise qu'elle était - qui prit le tout en main. Elle envoya Morgane en cure de désintoxication durant trois mois, exigeant qu'elle soit complètement clean en sortant. Elle n'était pas très puissante socialement parlant mais elle avait les mêmes yeux que sa nièce, d'un noir profond qui exigeait d'être obéit sans la moindre concession. 

La cure fut compliquée, se passer de la drogue par laquelle Morgane vivait depuis des mois encore plus. L'état de manque lui enleva les derniers lambeaux de dignité qui lui restait. La remontée des Enfers n'est jamais plus facile que la descente. Lentement, au fil des jours, Morgane guérit. Très lentement. Mais elle guérissait. Le manque ne partait jamais, encore maintenant elle peut le ressentir, mais elle apprit à le contrôler, plus ou moins. Trois mois ne furent pas assez pour la guérir totalement et elle restait sur la sellette. Elle parla avec ses parents, ce fut une discussion compliquée, déchirante, humide de larmes et bruyante de cris aussi. Morgane retourna vivre chez eux au terme de cette longue et douloureuse conversation. Elle y resta jusqu'à la fin de l'année, entourée, surveillée et étouffée. Ce fut compliqué à gérer, elle fit d'innombrables crises de colère, quelques-unes de panique. La demoiselle était invivable, elle remontait douloureusement la pente et le faisait subir à chaque personne de son entourage. Cela dura deux mois avant qu'un nouvel évènement n'intervienne. Une de ses grand-mères mourut. 

Le choc fut rude, Morgane faillit rechuter. Heureusement pour elle, ses parents veillaient au grain et l'en empêchèrent. La première fois qu'elle mit un pied dans un cimetière, ce fut à l'occasion de l'enterrement de sa grand-mère. C'était un cimetière terne, minéral, ocre et gris, sans vie. Malgré tout Morgane y trouva une atmosphère de respect et de paix étrangère. Eloignée de tout ce qu'elle avait connu jusque là. C'est à ce moment-là que lui vint l'idée de se renseigner sur les cimetières et, peut-être, y travailler. Ce fut une distraction bénéfique. Le deuil en devenait plus facile, même si toujours douloureux. Le manque était toujours là mais, en se distrayant, elle parvenait peu à peu à le contrôler. Parfois, cependant, ça redevenait insupportable, et elle ne savait pas quoi faire. Sa psychologue était confiante cependant, elle avait trouvé la volonté de se battre contre le manque, c'était un grand pas en avant. Un mois plus tard, après une crise violente, ce fut elle qui proposa de trouver un sport comme distraction et canalysateur. Ce fut une véritable révélation. Morgane n'avait jamais été spécialement sportive, elle se découvrit une passion.

Morgane voulut un nouveau départ. Une renaissance. Elle travailla dur pour l'avoir, que ce soit dans les études ou dans son mental. Dans la confiance de son entourage aussi. Cela dura les quatre ans que durèrent ses études pour devenir conservatrice de cimetière. C'est d'ailleurs sa cousine qui rit la première de son petit surnom "Mor" dans un très subtil jeu de mot avec la mort. Ce fut long et compliqué, ça l'était toujours, mais elle finit par guérir. Elle réapprit à sourire sincèrement, à se dissocier du manque, à se faire plaisir autrement qu'avec la drogue. Le sport aidait, les rapports humains également et une foule d'autres petites choses insignifiantes qui étaient de précieuses habitudes. Elle finit ses études, diplôme en poche avec d'excellents résultats et une recommandation d'un de ses professeurs. Morgane regarda la France et n'y vit pas son futur. Elle s'y sentait mal, elle voulait une renaissance, la France ne lui suffirait pas. Elle se tourna donc vers les pays limitrophes. Elle regarda l'Allemagne et l'Espagne en grimaçant, Monaco et la Suisse en riant à des rêves innaccessibles de richesse folle, la Belgique, l'Italie et le Luxembourg en étant tentée et Andorre avec une moue. Son attention se porta finalement, sans trop y croire, sur Anadéia. Elle y trouva, étonnamment, une ville accessible. Riche, mais pas que. Un véritable état puissant, rassemblé dans une petite ville. Toute petite, en comparaison d'autres puissances. Morgane sourit en la trouvant, et décida qu'elle habiterait là. 

Elle dut attendre encore deux mois avant de trouver un travail dans un cimetière. Quand elle en trouva un, elle pleura. De joie, d'émotion, de peur un peu, certainement. Sa mère pleura avec elle et son père eut un sourire magnifique qui lui fit un baume au coeur. Le déménagement fut le plus rapide qu'elle eut jamais vu. Les papiers administratifs furent un peu plus longs à boucler mais elle arriva au bout. Quand elle emménagea dans son petit deux pièces dans le troisième arrondissement, Morgane sautait de joie. Quand elle vit la première fois son cimetière elle ne contenait plus son enthousiasme. Il était minéral, terne, tout ce qu'elle détestait. Ce n'était pas grave, elle savait comment faire pour avoir ce qu'elle voulait.

Morgane se familiarisa un peu avec le site et se plongea dans les papiers administratifs. Elle avait une demande à faire à la mairie et elle tenait à avoir les meilleurs arguments possibles. Ce fut long, très long, et elle dut relancer plusieurs fois, mais Morgane finit par avoir l'autorisation de faire de son cimetière un espace vert. S'ensuivit alors un travail de longue haleine. Il fallait planter le gazon, choisir les essences d'arbres en accord avec la géographie et le climat, sans compter les fleurs et la disposition du tout. Elle fit même un bassin d'eau au centre du cimetière, dans les anciennes fondations d'une crypte abandonnée et tombée en ruine. Morgane changea cet espace, grandit en même temps que lui et apprit à vivre avec lui. 

Au bout d'un an et demi, elle s'est construit une petite routine qui leur est chère, à elle et son équilibre mental. Elle a reprit pied et ne semble pas décider à lâcher prise, malgré le manque qui vient toujours la tirailler de temps en temps, comme un picotement gênant au bout des doigts. Elle fait du sport régulièrement, extrême ou non, c'est une partie essentielle de son remède magique. Et le scandale de Xarunta. Que dire ? Elle est scandalisée et en même temps peu étonnée. L'humain a toujours eu tendance à faire ce genre de choses innomables, il suffit de regarder l'histoire. Morgane tente au mieux d'éviter de s'impliquer dans ces histoires, souhaitant vivre sa vie du mieux qu'elle peut en croisant les doigts pour ne pas être approchée par la pègre qui s'agite. Elle gère un cimetière après tout, elle ne savait pas quelle chose on oserait lui demander en lui agitant un couteau sous le nez mais son imagination tournait à plein régime côté catastrophique. Avec ces pensées est venu un petit changement dans son quotidien depuis le scandale : elle prend des cours de self-defense. Au cas où. La ville n'en était pas à un retour à l'état sauvage mais on n'était jamais trop prudent tout de même, avec toute cette agitation de partout.

  • Mary
  • Merci à Frey uwu
  • Aloors, j'ai 19 ans, rpgiste depuis 6 ans à peu près, j'aime lire, écrire, écouter de la musique, ne rien faire aussi beaucoup, dormir, les coeurs, dire 'bisous' (mais ne pas en faire uwu) et... et voilà ?
    Ah ! Et je suis amoureuse de ce fo, sérieux le graphisme/code/trucpourl'apparence est absolument magnifique, c'est clair, c'est beau, le background est génial, c'est super bien fait, c'est magnifique... je me répète mais vraiment *Q* Bisous, bisouus
Assume-toi comme tu es, tu en seras plus heureux.
Avatar de l’utilisateur
joué par
Mary
Conservatrice de cimetière
25 ans
Aphaius (canard colvert)

Stella Ackles is offline
Invité // messages
Mer 26 Sep 2018 23:23
(re)BIENVENUUE :lamahaato:
(Mon premier bienvenue.... *émue* :cry2: )
Je trouve très original ton choix de métier ** Morgane est vraiment tout en contraste, ça l'a rend intéressante et touchante ! J'ai aimé les petites anecdotes (et le massage de tête c'la vie /meurt) xD
(Et du coup faut que je rush moi parce que tu m'as dépassé là D8)
Avatar de l’utilisateur

Freyja Toivonen is offline
Proioxis // 149 messages
Jeu 27 Sep 2018 09:54
Hellow mon moustique !

Contente de voir ta fiche et de te voir ici \o/

Alors, quelques petites fautes par-ci, par-là mais rien de bien méchant qui fasse très très mal aux yeux :)
(J'en fais aussi alors je pardonne parce que ça reste très bien écrit, vi, vi !)

J'ai beaucoup aimé le caractère et j'ai même trouvé des bouts de toi ! Bah oui, le mode poisson rouge, je le connais d'ailleurs :bloup:

Le physique est très bien écrit mais ça serait chouette que tu intègres ta transformation ! Alors oui, tu es une magnifique canne mais va falloir donner quelques détails : ta transformation te fait-elle un peu mal ? as-tu le vertige lorsque tu décolles (oui, c'est pas physique ça mais chut !) ? as-tu des plumes particulières ? On aime les détails ici <3

Pour l'histoire, je valide ! Bien écrite, pas trop ténébreuse, elle donne envie de connaitre la suite !

Tu rajoutes un petit paragraphe sur ton apparence en canard mouillé et, pour moi, la pré-validation sera bonne ! Kisouille :heart:

PS : (Indique aussi dans ta description d'où vient ton vava en plus de l'artiste car c'est pas un original ~)
Vis ta vie à cent à l'heure parce qu'elle ne t'attendra pas ~
Avatar de l’utilisateur
joué par
Aria
Assistante administrative
24 ans
Humaine

Morgane Dumont is offline
Citoyen // 25 messages
Jeu 27 Sep 2018 13:54
Stella > Marchii, j'suis contente que Morgane plaise :lamahaato:

Frey > Poisson rouge, moiii ? Je vois pas pourquoi tu dis ça, Ahem :bloup:
J'ai rajouté un joli -etunpeugros- paragraphe sur la transformation que j'avais un peu beaucoup zappé :sweat:
Et contente que tu apprécies Morgane, ça me fait trop plaisir :lamahaato:


Je suis fan des smilies XD Sérieux, ils sont trop trop cool xD
Assume-toi comme tu es, tu en seras plus heureux.
Avatar de l’utilisateur
joué par
Mary
Conservatrice de cimetière
25 ans
Aphaius (canard colvert)

Freyja Toivonen is offline
Proioxis // 149 messages
Jeu 27 Sep 2018 14:01
C'est tout bon pour moi et j'ai adoré l'anecdote sur les pattes palmées !

Je pré-valide ta fiche ! Le fondateur passera ce soir pour voir s'il y a des détails à régler que je n'aurai pas vu et ça sera encore plus good !

A bientôt pour un potentiel RP :nya:
Vis ta vie à cent à l'heure parce qu'elle ne t'attendra pas ~
Avatar de l’utilisateur
joué par
Aria
Assistante administrative
24 ans
Humaine

Narcisse Delaunay is offline
Politicien véreux // 158 messages
Jeu 27 Sep 2018 14:17
Bienvenue !
On s'est déjà croisés sur le discord mais je le redis ici du coup :mustache:

Merci pour tes beaux compliments en tout cas, ça fait fichtrement plaisir :inlove:
Je ne vais pas te valider maintenant parce que je suis au boulot, mais je m'occupe de toi très vite !

(au fait t'as oublié de mettre ton espèce sur ta fiche, tu as bien précisé pour le canard, mais l'espèce c'est humain, Aphaius ou Phobos :3 )
Wearing a mask wears you out. Faking it is fatiguing. The most exhausting activity is pretending to be what you know you aren't.
Avatar de l’utilisateur
joué par
Awful
Politicien
33 ans
Humain

Morgane Dumont is offline
Citoyen // 25 messages
Jeu 27 Sep 2018 16:12
Merci Frey ! :3 (faut avouer les pattes palmées, y'a plus pratique quoi ! x'))

Mercii Narcisse ! Tu mérites les compliments, ce fo est trop beauw :inlove:
Et j'ai fait le petit ajout pour l'espèce ~
Assume-toi comme tu es, tu en seras plus heureux.
Avatar de l’utilisateur
joué par
Mary
Conservatrice de cimetière
25 ans
Aphaius (canard colvert)

Narcisse Delaunay is offline
Politicien véreux // 158 messages
Jeu 27 Sep 2018 21:17

Validé !

Bienvenue sur Ex-Nemesis

Coucou ! Que dire, sinon que ta fiche a été un plaisir à lire ? C'est bien ficelé, un peu de drama avec la jeunesse sombre de Morgane, puis tout à fait dans l'univers du forum. Mention spéciale pour l'originalité de l'espèce choisie, un canard colvert, je dois dire que c'est osé !
:y:
Le métier lui aussi est original ! J'ai bien aimé le jeu de mot avec Mor et mort, bien trouvé xD Que dire d'autre ? Je suis impatient de la voir évoluer sur le forum. Et sinon, petite question, quel genre de drogues Morgane consommait ? Car s'il s'agissait de drogues dures, 3 mois, ça me semble bien mince pour une désintox °° M'enfin tu as bien compensé en disant qu'elle avait galéré, donc je ne vais pas chipoter !
+10 points aussi pour les compliments sur le forum /pan Non, sincèrement, ça fait vraiment plaisir de voir que les gens apprécient mon travail. D'autant qu'en lisant ta fiche, je ressens bien que tu connais ton sujet (je pense par exemple aux plumes qui restent dans sa chevelure quand elle a des émotions fortes). Donc bravo et merci !

Amuse-toi bien sur le forum !

Je te donne ta couleur, tu peux d'ores et déjà, si ce n'est pas fait, compléter ton profil. C'est à toi de jouer, maintenant ! Tu peux aller jeter un oeil aux demandes de RP ou en poster une toi-même (et n'oublie pas les sujets libres !). Tu peux aussi créer ta fiche de relations et de suivi de tes rps. Le forum "Développement" est à ton libre service pour ton personnage, fais-en ce que tu veux et poste-y rps solos, moodboards, images, playlists, etc. Si jamais ça t'intéresse, les prédéfinis et les pré-liens sont par ici, n'hésite pas à y jeter un oeil ! Et puis dernière chose mais pas des moindres, mais peut-être le sais-tu déjà, le flood, c'est par là !
À plus sur le forum !
Wearing a mask wears you out. Faking it is fatiguing. The most exhausting activity is pretending to be what you know you aren't.
Avatar de l’utilisateur
joué par
Awful
Politicien
33 ans
Humain

Morgane Dumont is offline
Citoyen // 25 messages
Jeu 27 Sep 2018 21:49
Merciiii j'suis trop contente ** (puis première petite nouvelle du fo, que d'honneur !)

Question drogues je t'avoue que je n'ai pas vraiment creusé :lamasweat: Les trois mois c'est ce que j'ai trouvé sur un site, pas trop cherché non plus vu que je voulais pas trop m'y attarder (moi aussi je trouvais ça peu, du coup elle a bien galéré derrière uwu)

Et maintenant je m'en vais fureter partout :heart:
Assume-toi comme tu es, tu en seras plus heureux.
Avatar de l’utilisateur
joué par
Mary
Conservatrice de cimetière
25 ans
Aphaius (canard colvert)


Retourner vers Présentations validées

cron